AUTOUR DES SENTIERS DE L’EUROPE  –  1997

 

Les différentes propositions d’aménagement des liaisons entre les bâtiments européens sont complétées par des interventions ponctuelles marquant la présence identitaire et historique de chaque site. Ainsi, la place Jean Rey revient à l’expression de ses origines, soit la vallée du Maelbeek et son ruisseau. La rue de la Loi signale, par deux statues sur de hauts pilastres, le franchissement du passage en contrebas des sentiers de l’Europe.

« Il faut densifier au lieu de concentrer, ruraliser au lieu d’urbaniser, démocratiser au lieu de privilégier, végétaliser au lieu de minéraliser, embellir au lieu de banaliser, épanouir au lieu d’enrichir. »  Paul Duvigneaut