Genève

Genève 2100

La ville projetée dans un futur durable a perdu une grande quantité de ses immeubles-boîtes, banalisés sur les normes réductrices de la mondialisation. Partout, de nouveaux édifices verts sont apparus, formant un paysage tout en courbes. Des lieux ont été aménagés pour accueillir des espaces de création, de spectacles, de formation, de jeux, de joutes, de sport, de conversation, de débats philosophiques, de méditation, de recueillement, etc. Le secteur tertiaire a fondu sous l’effet d’une organisation du travail plus efficace, basée sur les réseaux informatiques et le travail à domicile. La plupart des espaces de bureaux que comporte le quartier ont donc été reconvertis à d’autres usages. Leurs structures ont été conservées et adaptées. Des constructions végétales les complètent et en ont transformé l’aspect, apportant sur leurs façades des espaces de vie écologique. Le jet d’eau a pris plus grande ampleur et reste un élément emblématique de la ville de Genève. Sa hauteur a plus que doublé. Il s’est enrichi d’un mouvement ondulatoire complété par deux autres jets, de moindre ampleur, animés de leur mouvement propre et d’une grande variété d’effets spéciaux dont il faut retenir la projection à 200m. De grands boulets d’eau éclatent en bout de course en millions de petites gouttelettes.

Enregistrer

Enregistrer