La ville résiliente

Toute nos grandes villes disposent d’une autonomie alimentaire de l’ordre d’une semaine. Quand le blocage est général, que plus aucun transport ne circule, que fait on les semaines suivantes ? Jamais dans toute l’histoire de l’humanité nous n’avons été si dépendant d’un fragile équilibre planétaire. Trop confiant dans l’actuelle abondance de nourriture sous nos latitudes, nous avons négligé les plus élémentaires principes de précaution! La ville résiliente c’est construite sur la base d’une ville européenne quelconque, sans destruction des bâtiment existants, ceux-ci on été adapter à nos besoins essentiels et primordiaux. Par l’optimisation de tous les espaces de toitures, de balcons, terrasse, espace publiques et privé, de nouveaux usages urbain on vu le jour par le développement de poulaillers, potagers, vergers, serres et pigeonniers. L’efficacité de méthodes de productions alimentaire c’est aussi étendu aux façades de immeuble les mieux orienter.

Enregistrer