Bruxelles

bxl centre panorama 202_azDans l’optique du développement durable, ces perspectives archiborescentes ne proposent pas la destruction du patrimoine existant mais sont, au contraire, la projection d’une intégration de pensées neuves dans l’histoire urbaine et dans la continuité des changements successifs qui ont marqué son évolution. L’ajout d’enveloppes extérieures et de greffons, réalisés en structures végétales et en matériaux biomimétiques dans les bâtis existants, cherche à favoriser la transmission de l’idée d’un changement nécessaire dans le fonctionnement de l’habitat et des habitudes de consommation. Ces représentations de maisons mitoyennes, dont la typologie du parcellaire de 6 mètres de façade est caractéristique à Bruxelles, centrent la réflexion sur la ville même où se tient la première exposition Vegetal City. Elles confrontent le visiteur à la vision d’une autre réalité possible des lieux familiers.

De nouvelles circulations piétonnes se développent sur les toitures jardins qui essaiment la ville. Reliées entre elles par de légères passerelles, elles constituent des promenades dans un espace dégagé des obstacles visuels du front bâti des rues, pour laisser voir le ciel, l’horizon, ainsi que le paysage des toits et jardins.

mitoyens cristal mitoyens dome place de la cité végétae toits jardins 1 toits jardins 2

02_cz