Réinventer Paris

6.1 Titre

La compréhension des enjeux et objectifs de l’Appel à Projets Urbains Innovants

Chacun d’entre nous, maîtres d’ouvrages et concepteurs de toute nature, est nourri d’utopies urbaines et sociales. Les unes sont indissociables des autres, et notre enthousiasme réside dans notre capacité à croire que ces utopies sont finalement accessibles. C’est l’opportunité qu’offre cet appel à projets qui, s’il ancre évidemment les équipes dans le réalisme de l’acquisition foncière, oblige à décloisonner les compétences et dope l’innovation sous toutes ses formes.

Plus qu’un projet urbain innovant, c’est une pensée urbaine qui doit s’exprimer. Au-delà de la matière et de son cycle de vie, au-delà du programme et de la mixité des usages, au-delà du portage de projet et du montage financier, c’est un processus de ré-appropriation de la pensée urbaine, du fait urbain qui est à l’ordre du jour. La ville nécessaire…

L’architecte urbaniste s’invente rêveur de ville – plus que planificateur – tout en s’imposant stratège, au cœur d’un environnement globalisant enveloppant – économique, financier, socio-culturel, architectural – ; nul doute que derrière le rêve stratégique, l’innovation technique, financière et culturelle suivra.

L’appréhension du site et des pistes d’innovation qui pourraient y être déployées

Nous présentons une candidature unique sur le terrain « Rive Gauche – Quartier Massena Bruneseau – Paris 13° ».

Les caractéristiques intrinsèques du site motivent ce choix:

  • Un quartier à forte personnalité, très représentatif du caractère globalisant enveloppant défini précédemment.
  • Une parcelle étroite, imbriquée, étriquée, presque oubliée et pourtant située à de multiples carrefours – carrefours culturel, topologique, fonctionnel, urbain. Nous substituerons à ce vocabulaire celui d’articulation – fonctionnelle, spatiale et temporelle.
  • Un rêve urbain limité intra-muros mais au potentiel gigantesque vers le Grand Paris, tourné vers l’est, dans la perspective de l’ébauche de l’Allée Paris-Ivry.

Ce dernier élément d’ouverture du site vers le petite couronne, selon un axe déjà ébauché Paris – Ivry et plus loin… nous conduit à intégrer une donnée de reproductibilité de notre travail, comme un embryon de rêve urbain qui pourra devenir jalon puis quartier… embryon parisien venant à l’appui d’une métropole innovante, selon quatre principales lignes stratégiques.

  1. Démontrer qu’une nouvelle logique constructive est possible, moins énergivore et peu consommatrice d’eau, en utilisant des techniques constructives de filières sèches, relevant en particulier des filières du bois. Projet démonstrateur, manifeste architectural, il s’agira d’affirmer le vaste potentiel de ces solutions constructives pour des projets de grande hauteur.

Parallèlement au système constructif en tant que tel, la question de l’inertie du bâti sera considérée au regard de savoir-faire traditionnels – notamment ceux de l’architecture en terre -, rejetés au fur et à mesure de l’avènement de l’industrie béton et porteurs aujourd’hui de solutions à la fois écologiques, économiques et sociologiques s’appuyant sur les filières de recyclages des matériaux de déconstruction.

 

1. Réintégrer le végétal au cœur de notre cadre de vie, non comme une biodiversité décorative ou une bonne conscience environnementale, mais comme le socle de l’équilibre urbain fondamental. Le végétal n’est pas exploité par le bâti ; c’est le bâti qui s’inscrira dans les ressources végétales. Le projet re-questionnera le lien originel entre l’homme et le végétal : se nourrir et se soigner et renouera avec des pratiques empiriques : cultiver et cueillir. Par extension, nous démontrerons comment aujourd’hui, le végétal peut nourrir et soigner nos villes, au propre comme au figuré : Le végétal dans la captation carbone, le végétal exploité en circuits courts au travers d’un programme d’entreprenariat social d’agriculture urbaine et de conciergerie d’entreprise.

Dans des contextes bâtis de plus en plus saturés en tout -où l’on ne fait que passer-, le biomimétisme viendra soutenir la conception bioclimatique pour expérimenter de nouvelles stratégies de durabilité inspirées du Vivant ; du point de vue de l’usager, nous explorerons, à travers le concept végétal, la capacité de l’architecture à redynamiser l’utilisation des sens, l’ouïe, l’odorat, le toucher, en parallèle de la ville connectée…

 

2. Assurer l’équilibre entre écosystème numérique et écosystème naturel. Les acteurs du Smart Grid parlent d’écosystème tertiaire, de gestion active des bâtiments et des parcs immobiliers ; tout un vocabulaire emprunté au Vivant.

Le développement des outils innovants de l’architecture connectée (smart-building) se fera au service d’un mode de vie responsable et non d’un mode de vie accélérée. Cette question de responsabilité sera posée avec beaucoup d’exigence sur la trilogie: Communication, Energie et Mobilité.

Il s’agira de mettre en place des solutions alternatives capables d’accompagner dans la durée le changement des comportements.

3. Organiser la transmission et la reconnaissance des savoirs et savoir-faire indispensables à la réussite du projet.

L’innovation et l’expérimentation poseront la question des métiers liés. Inscrite dans une stratégie de reproductibilité et de durabilité, la démarche appliquée au projet intégrera une réflexion de professionnalisation. Comment pérenniser la transmission des savoirs ? Comment poursuivre la réflexion et l’expérimentation pour que le projet ne reste pas au stade de l’embryon ? Comment développer des parcours professionnels adaptés et innovants, capables de pérenniser l’offre ?

La présentation de l’équipe projet pressentie, qui devra comporter impérativement le nom de l’architecte associé

Maîtrise d’œuvre

Chris Younès,
Psychosociologue, docteure et HDR en Philosophie

Luc Schuiten,
Architecte visionnaire, créateur de la Cité Végétale, Membre fondateur de BiomimicryEuropa qui se consacre à la promotion du biomimétisme.

Jean Dethier,
Architecte Urbaniste, CRAterre, Centre international de la construction en terre.

matières d’espaces, Architectes Ingénieurs Associés
SARL d’architecture, BE Thermique et Environnement

Maîtrise d’ouvrage

EXPANSIEL PROMOTION

Thierry GROSNON – Direction du Développement

HABITAT ET HUMANISME

Olivier LAUNAY – Direction H&H Ile de France

Investisseurs Bureaux en cours d’étude de faisabilité

Portage Programme Bureau & Mobilisation filière Bois Construction

AFCOBOIS – Syndicat français de la Construction Bois

Loïc DE SAINT QUENTIN – Secrétaire Général

FRANCILBOIS – Interprofession de la filière Forêt Bois Construction IDF

Brice LEFRANC – Délégué Général

Accompagnement du modèle économique d’ESS

CAISSE D’ÉPARGNE

Accompagnement du modèle économique du Programme de Centre Ressource Forêt Bois Construction

CRÉDIT MUTUEL

6.3 Plan Réinventer Paris Luc 10-5-15 7 6.4 Elévation S-O Réinventer Paris Luc 10-5-15 3 6.5 Elevation S-E Réinventer Paris Luc 10-5-15 4 6.6 Elévaton N-E Réinventer Paris Luc 10-5-15 6.7 Pers Ouest Réinventer Paris Luc 10-5-15 1 6.8 Pers Est Réinventer Paris Luc 10-5-15 2